Qu’est-ce que c'est que la maladie cœliaque ?

11 septembre 2020


Intolérance au gluten

L’intolérance au gluten, c’est bien de cela qu’il s’agit. Médicalement connu sous le nom de maladie cœliaque, c’est l’une des maladies les plus sournoises au monde. En effet, beaucoup en souffrent, beaucoup en meurent sans qu’à aucun moment, ils n’aient l’idée d’aller se faire diagnostiquer. On aurait pu vite découvrir grâce à une endoscopie du duodénum des anticorps anti-transglutaminase et anti-gliadine et les sauver. En réalité, c’est une maladie auto-immune généralement héréditaire. Il existe cependant des traitements qui préconisent une alimentation essentiellement sans gluten.  

Les corps naturellement programmés pour rejeter le gluten

 « L’intolérance au gluten est spécifique aux peuples de l’occident. » Faux ! On retrouve des personnes souffrant de la maladie cœliaque un peu partout sur la planète. Les Asiatiques sont aussi malades que les Européens, les Africains, les Américains, etc. 
C’est donc une maladie qui touche la race humaine spécialement les personnes porteuses de gènes anti gluten
Ainsi, les humains qui ont hérité de leurs ancêtres, des anticorps qui induisent la maladie de cœliaque assistent impuissants à la bataille de leurs corps contre l’intrusion du gluten, une protéine que l’on retrouve dans de nombreux aliments.  Au nombre des aliments concernés, nous pouvons citer l’incontournable blé avec tous ses dérivés (pain, pâtes, gâteau, etc.). On retrouve également le gluten dans l’avoine, l’orge, le seigle, la bière, etc. des aliments que vous consommez au moins une fois par jour en somme. C’est vous dire la gravité du danger qui guette ceux qui ignorent leur statut. Lisez ici le témoignage d'une personne qui a vécu toute sa vie avec la maladie cœliaque mais qui au début, l'ignorait. Certaines personnes qui ont autrefois souffert d’une infection intestinale, d’une thyroïde ou qui souffrent du diabète de type 1, s’exposent à cette maladie en consommant ces aliments bourrés de gluten.   

Comment se manifeste la maladie cœliaque ?

 Pour comprendre comment se manifeste l’intolérance au gluten dans l’organisme d’une personne, il faut savoir que l’intestin grêle est constitué d’un système sain appelé flore intestinale. À l’intérieur de cette flore se retrouvent des villosités terminées au bout par des microvillosités. Concrètement, le scénario suivant vous aidera à mieux comprendre. Pour votre petit-déjeuner le matin, vous vous êtes bien régalé avec du pain, une grosse baguette de pain. Une fois la digestion terminée, les microvillosités absorbent les nutriments provenant de votre repas, le gluten y compris. Jusque-là, il n’y a pas péril en la demeure.
C’est uniquement quand le gluten commencera à sécréter de la gliadine que votre système immunitaire se mettra en alerte. 
Comme vous ignoriez tout de vos héritages génétiques, vous ne savez donc pas qu’à l’intérieur de votre intestin, une réaction immunitaire s’est systématiquement déclenchée. Des mesures de contre-attaques sont alors prises grâce à la sécrétion d’anticorps. Ces attaques sont dirigées vers la paroi intestinale qui reçoit énormément de coups. Conséquences : les villosités sont détruites et finissent par disparaître, l’intestin devient perméable et laisse passer les aliments non digérés, les minéraux, les vitamines, etc.
    

La maladie cœliaque : les conséquences

Que se passe-t-il lorsque vous êtes porteur de gènes anti-gluten ? Lorsque la maladie cœliaque a eu le temps de s’installer dans votre intestin, vous pourriez observer des symptômes divers. Bien sûr, cela varie d’un malade à un autre.  Il s’agit notamment de :         
  •  Diarrhées graisseuses
  •  Douleurs abdominales ;  
  •  Douleurs osseuses ; 
  •  Œdèmes ; 
  •  Perte d’appétit ;
  •  Amaigrissement ; 
La maladie cœliaque peut entraîner des complications plus graves que sont :    
  • La cirrhose biliaire
  • Une insuffisance pancréatique exocrine ; 
  • Des ulcérations intestinales
  • Des complications neurologiques ; 
  • La stérilité.  

Un seul traitement contre la maladie cœliaque : vivre sans gluten

C’est plutôt radical comme solution. Vivre sans gluten de nos jours, c’est comme jeûner tous les jours de la semaine. En effet, une bonne partie de l’alimentation moderne est faite à base de blé (pain, pâte, biscuits, gâteau, cookies, etc.), d’avoine, de seigle, etc. Suivre un régime sans gluten ne sera donc pas du tout facile. Mais le jeu en vaut la chandelle puisqu’il y va de votre santé. 
Il existe d’ailleurs plusieurs boutiques et magasins de vente de produits alimentaires qui commercialisent des produits sans gluten
Pour plus d’efficacité dans le traitement, faites-vous suivre par un médecin traitant, un diététicien de préférence pour surveiller l’évolution de votre régime. Les compléments tels que les vitamines B12, le fer et les corticoïdes peuvent être prescrits par le diététicien pour accélérer la reconstitution de la flore intestinale. Vous recouvrerez à coup sûr la santé après un traitement de 12 mois maximum.       

Allergie au gluten vs maladie cœliaque

Ce sont deux affections bien distinctes de par leurs causes et leurs manifestations. Pour être sûr qu’il s’agit d’une allergie ou de la maladie cœliaque elle-même, il est important de se faire consulter par un médecin traitant. Mais avant, sachez que, contrairement à la maladie cœliaque qui couve dans l’intestin pendant plusieurs années avant de se déclencher, l’allergie au gluten est immédiate et fait suite à la consommation d’un aliment contenant du gluten. L’effet d’une telle allergie s’estompe au bout de quelques heures, non sans mal. 
0 commentaires
Commenter avec